Jardinière récup’

Honte à nous bloggeuses débutantes, de vous avoir laissé si longtemps sans votre dose de cuterie. Il faut dire que la cuterie s’est faite rare depuis 20 jours. Entre les essais culinaires ni cutes ni bons et une météo chaotique qui retardaient nos projets…nous vous avons délaissés. Nous débutons donc cet article par de plates excuses et nous vous proposons une injection de déco cute sans douleurs.

On peut dire que S et moi avons beaucoup de points communs. C’est vrai que nous aimons généralement les mêmes choses et nous avons parfois les mêmes idées.S trouve ça plutôt flippant, moi plutôt drôle … Chacune sa façon de voir les choses. Cette fois ci, nous avons recherché en même temps (sans se concerter), comment récupérer une palette en bois.

Nous avons pu découvrir de superbes idées de récup’ sur la bloggosphère (tête de lit, banquette, étagère, jardinière…) Un seul conseil : la palette en bois est à récupérer de toute urgence!!!

AVANT APRES

La première étape est de récupérer la fameuse palette. Un petit tour auprès de chantiers de constructions. Ou alors, si vous aussi vous avez un papa cute, faites lui un petit sourire en coin et un bisou accompagné d’un « Oh mon papa chéri, tu voudrais bien m’en donner une de palette pour que je construise de la cuterie? ». Comment résister à ça?

Une fois la palette récupérée, il vous faudra :

– Une brosse

– Du papier à poncer (largement facultatif)

– De la peinture pour bois (extérieur c’est mieux)

– Un rouleau patte de lapin

– Une bâche de protection (A moins que vous vouliez repeindre aussi la terrasse ou si l’herbe verte vous lasse?!)

– Du Grillage à lapin (Qu’est ce qu’on parle de lapin dites moi!?)

– De la bâche tissée (Pour recouvrir les parts terre)

– Une agrafeuse murale

Etape 1 : Nettoyer la palette

Poncez la palette, si le cœur vous en dit. Quant à moi, j’ai commencé et puis rapidement abandonné. Pas très courageuse me direz-vous? Peut-être bien oui! Mais honnêtement on y voit que du feu. J’ai simplement brossé et nettoyé la palette.

Etape 2 : Peindre la palette

Avec le rouleau c’est un vrai jeu d’enfants.

Etape  3 : Réaliser les bacs en grillage

Découpez à l’aide d’une pince coupante des rectangles de grillages à lapin. Les fixer (à l’aide de l’agrafeuse murale) dans les trous de la palette pour faire des bacs.

Cette étape servait à consolider les jardinières. Ne connaissant pas la résistance de la bâche et ne sachant pas vraiment le poids que ferait la terre avec l’eau, j’ai préféré opter pour cette solution. Mais je pense que vous pouvez vous en passer.

Etape 4 : Recouvrir les bacs de bâche tissée

Découpez des rectangles de bâches pour recouvrir les bacs réalisés en grillage.

Percez de petits trous dans la bâche pour que l’eau s’évacue lors de l’arrosage.

A l’aide de l’agrafeuse murale, fixez la bâche sur le grillage, en veillant à ce que les trous faits dans la bâche se retrouvent bien dans le bas des jardinière.

Etape 5 : Planter

Faites le tour des jardineries pour de jolies fleurs à planter. Choisissez de petits plants car les places sont chers dans cette jardinière en palette.

Quelques billes d’argiles dans le fond, un peu de terreau et quelques fleurs… Et voici le résultat.

jardi du haut coquelicot jardi 1

Nous, on trouve ça cute. Et vous?

Publicités

Un dimanche au thabor

Voilà un sujet de cuterie comme je les aime. Comme tout cuty rennais, le parc du thabor est devenu pour moi un lieu incontournable de balades dominicales. On peut dire que c’est un peu notre jardin du Luxembourg à nous.

Cette journée du dimanche a commencé par un bisou de mon amour.(Déjà c’est bien)

– « L réveilles toi, si tu veux trouver de jolis trésor à la braderie, il faut ouvrir tes petits yeux. Les cheveux ébouriffés et les yeux encore tout collés… je remonte la couette sur ma tête. Non mais quelle idée de se lever à 7h30 un dimanche matin. 

– L, le ciel est bleu. Lèves toi.

Un œil s’ouvre… Ah oui? Bleu comment?

– Bleu bleu grand bleu!

– Cool! Ni une ni deux, la couette est envoyée au bout du lit et je suis debout prête à petit déjeuner.« 

Le soleil brille et nous ressentons cette douce chaleur qui nous fait penser que l’été va bientôt arriver. J’aime ce petit moment de douceur. Les oiseaux chantent, le chant du coucou  nous rappelle notre enfance. Le ciel est bleu, le soleil brille, la nature se réveille et nous partons main dans la main… Joli moment à deux où l’on profite de chaque instant.

Nous arrivons dans le centre ville et nous découvrons le silence particulier qui y règne. Une ambiance étrange mais nous profitons de cette ville qui nous est réservée en ce dimanche matin à 8H30. Nous passons par le Thabor et là une séance photo s’impose. La cuterie c’est aussi ça, profiter des jolis instants de la vie. Et se rendre compte de notre chance.

place des lices Angel's kissRue Ste melaine maro

A la vue de ces immenses arbres, je ne peux m’empêcher de penser aux petites poussières que nous sommes. Et je me sens comme Pocahontas au pied de grand mère feuillage.

ARbre 5 early       arbre 2 ARbre 6 earlyQuel bonheur de se trouver au milieu de cette nature…de prendre le temps de l’observer et de l’écouter.

 lila earlybirdPont Lomo

Nous tombons littéralement en amour devant cet arbre magnifiquement magique… Je m’imagine déjà au bras de mon amoureux faire une séance photos autour de ce Magnolia.

Magnolia

branches effet

fleurs magnoliasfleur gros plan effet

Je ne peux que vous conseiller de prendre le temps d’observer cette nature qui se réveille si joliment en ce Printemps. Si vous avez la chance comme moi d’avoir un grand amour, profitez de ce moment à deux.(Même sans un super photographe qui immortaliserait vos regards de velours.)

J’aurais presque envie de lancer une invitation à de jolies photos de couples auprès de votre arbre préféré… Nous on trouve ça cute et vous?

S&L